Des bricoles

Yo !

C’est toujours pareil, on part sur de petites choses et peu à peu ça fait boule de neige et c’est toujours plus gros à la fin qu’au début. Mais c’est très bien, j’avance pas très vite mais j’apprends toujours beaucoup, bien au-delà du petit exercice que je voulais reproduire.

Par exemple plutôt que d’écrire des pavés de texte que je mettais maladroitement en image de fond en faisant Hebrios,  j’utilise maintenant la commande draw, en paramétrant séparément le texte, la couleur et la police. Bon, finalement c’est pas beaucoup plus pratique à ce stade. Enfin si, on corrige plus vite les fautes quand même. J’ai aussi choisi des polices. Une police germanisante pour les titres, et une de type machine à écrire pour les dialogues.

J’ai ainsi bricolé un titre de mission qui s’affiche alors que l’avion peut déjà avancer, c’est dynamique, c’est trop cool. Au bout d’un moment évidemment (et avant l’arrivée des premiers ennemis) le titre disparaît. C’est tout con mais ça fait toujours plaisir de voir que ça marche. D’ailleurs on peut voir ci-dessous qu’il y a désormais une jauge « munitions » qui incitera à ne pas tirer bêtement tout le temps comme le jeu incitait jusqu’ici à le faire. Je me tâte pour rajouter un système de surchauffe et de risque de blocage de l’arme, je sais pas trop encore. Les autres avions auront des armements mixtes, avec mitrailleuses et/ou canons, et à la toute fin on aura des roquettes.

a_fond

L’autre police (au début je parlais des polices) c’est pour les moments d’intimité, avec la hiérarchie par exemple. Là dans l’exemple on n’a pas le choix de la réponse mais des fois il y en aura comme promis.

dialogue

Enfin puisque j’en suis aux images avant chaque mission j’ai prévu un petite illustration de l’avion qu’on utilise, qu’on sache un peu à quoi s’en tenir :

he51

Sinon j’ai réussi à trouver comment avoir des lettres accentuées, vu que par défaut la police était incomplètement reconnue. Ca m’a rappelé des problèmes rencontrés sur d’autres projets quand c’était pas moi qui programmait. Quel bonheur de se débrouiller tout seul, même si je dois avouer que par pure paresse j’ai honteusement songé à laisser tomber en écrivant tous les textes sans accent. N’importe quoi.

Au rang des choses insignifiantes mais qui font plus joli, j’ai des boutons de réponse aux dialogues qui se remplissent d’un joli rouge vif quand on les survole avec la souris. Bon on apprend à faire des trucs comme ça même avec du html, mais ça fait plaisir quand même. Faut pas se priver de petites joies.

Un truc super important, c’est que j’ai enfin trouvé la source du chaos sonore de certains évènements dans Hebrios (les portes pour ceux qui ont subi cette horreur). Ca m’a fait la même chose avec le bruit de mitrailleuse que j’ai intégré (j’ai aussi commencé à mettre du son). C’était absolument horrible, j’ai trouvé le souci en empêchant le son de se répéter tant qu’il n’avait pas été totalement joué. C’était ça le problème qui provoquait cette bouillie sonore ignoble, le truc jouait plusieurs fois en même temps.

Enfin dernier progrès, psychologique, j’arrive à m’abstenir de remplir le programme d’éléments graphiques et sonores qui font plaisir à voir quand on teste le machin mais qui rendent le jeu lourd à manipuler. Je garde ma magnifique bande sonore (avec du Wagner – non, pas la chevauchée des Walkyries – et du Charles Trenet, et ouais) qui représentera 90% du poids des ressources pour la toute fin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s