Deux trois choses à changer dans le RPG

Evidemment, si j’arrive et que je dis « oh, les RPG y en a marre, il faudrait changer certains trucs, on s’emmerde ! » on va me rire au nez. Et ce serait mérité. Je vais donc lâchement me soustraire à la critique en disant que les RPG y en a plein de géniaux, de Baldur’s gate à The Witcher, mais que certains trucs, personnellement, ça me gonfle. Personnellement hein, c’est que moi. Quand on dit ça on peut dire ce qu’on veut après.

1 – Les noms à la con, avec plein de K, de H et de G. Le méchant Gargoroth dans sa forteresse de Krokught- Ahdr (ouais les trucs imprononçables genre « Ahdr » ça marche aussi). Kroghar, Gragark,… Enfin bon vous avez compris quoi. Et ben j’en ai marre. Mais il y a pire, c’est les trucs de type elfique, qui finissent en -il, ou -an (pour les elfes bretons) avec des W aussi.

Adwilhan va à Elendil voir son ami Welnilian.

Rhaaaaaa !Donc tout ça à la poubelle, et vive les Clampin, Graboulic, Broupagnole et autre Crapastaing. Par exemple. C’est ridicule ? Ouais, c’est vrai. Kragohr-Wilianil aussi.

2 – L’aspect comptable. Je compte mes points de vie, mes points de magie, mes XP, mes niveaux… Non mais oh ? C’est une aventure avec des barbares et des magiciens ou c’est la journée de monsieur Pichedrut, comptable de son état ? Vous savez qu’un guerrier niveau 32 peut passer au niveau 33 en tuant un lapin s’il lui manque 3 XP. C’est grotesque. Et l’aventure on la vit pas avec un petit carnet rempli de colonnes dans les plis de son armure en cuir de dragon. Mort aux chiffres visibles, à interdire eux aussi.

3 – Mort aux religions polythéistes bidons, qui sont tellement tartes qu’elles feraient regretter les monothéismes bien réels qu’on subit dans la vraie vie. Quand je vois un truc qui commence avec le Dieu du feu, celui de l’air… Je me sens subitement tendu. C’est plus possible. A la limite donnez nous des dieux de la luxure débridée et du coma éthylique pour que ça passe, sinon revenons à Jésus. Moi je veux un RPG avec Jésus dedans, mais je suis pas bon en catéchisme, ça va être chaud. Je pourrai toujours dire que c’est mon Jésus, un Jésus alternatif qui n’a de comptes à rendre à rien d’existant.

4 – A bas les PNJ de remplissage. Ces espèces de mannequins qui sont là juste pour faire le nombre. Pas la peine de mettre plein de gens si on peut rien faire avec. Moi je veux des gens qui causent. Mais pas trop, sinon ça devient chiant aussi j’ai remarqué.

5 – A bas les foules de monstres, et la violence qui tue la violence. Bon avec mes dessins pourris je sais pas si je vais arriver à donner une sensation de violence, mais dans l’idée, quand on tue 50 soldats clonés c’est comme si on n’en tuait pas. Individualiser c’est dramatiser.

6 – Au diable la magie pas magique. La magie de comptable, avec des petits chiffres et des petites descriptions mignonnes. Vive la magie incertaine, sauvage, bizarre et chiante à manipuler. Tout le monde sait que la magie c’est compliqué, qu’une boule de feu ne part pas en appuyant sur une touche. Ca doit être chiant pour être rigolo. Si tu veux envoyer une boule de feu tape très vite BOULEDEFEU sur ton clavier ! Héhé, c’est un peu extrémiste, mais c’est une idée à creuser. En tout cas la magie doit être dangereuse. Pour tout le monde.

7 – A bas les cartes avec un marqueur « vous êtes ici ». Comment on peut sentir un poil de souffle d’aventure quand une carte nous dit à la manière d’un GPS qu’on est ici, que la direction à prendre est là-bas et que des monstres tendent une embuscade par là ? Pareil pour les journaux de quête, c’est quoi une aventure où on doit nous rappeler sans cesse ce qu’on doit faire ? Conan le Barbare a-t’il un agenda ?

Voilà pour les principes, il suffit de les appliquer et c’est généralement là que ça se complique (il y a des trucs simples à faire, surtout ceux qui consistent à ne pas faire des choses comme le point 7). Mais c’est une étape nécessaire, pour faire un truc il faut bien y avoir pensé avant. Enfin pas toujours, certes.

Publicités

5 réflexions sur “Deux trois choses à changer dans le RPG

  1. Le Dieu de la luxure débridée, pas mal, mais dans ce cas, ce n’est plus Jésus c’est « Je-sus » 😉
    Assez d’accord sur les remarques, sauf peut-être pour la carte. Si tu ne mets pas de marqueur « vous êtes ici » t’as plutôt intérêt à ce qu’elle comporte des éléments sacrément reconnaissables ta mappemonde si tu veux que le joueur se repère avec.
    Je propose des cochons!

    J'aime

    1. Oui bien sûr (pour les éléments caractéristiques, pas pour les cochons).
      Mais les cochons à l’ancienne manière vont revenir, le cochon de remplacement est trop lisse, trop bien fait de profil, j’arrive pas à le dessiner de face sans que le contraste de niveau de dessin soit choquant.

      J'aime

  2. Alors là, bien d’accord avec toutes ces remarques ! Il se trouve que je débarque complètement vu que je joue depuis très peu de temps à mon premier rpg sur ordi (WoW) et je découvre un univers aussi alléchant que frustrant !!! La dimension comptable, qui vise à faire un jeu sans autre enjeu que devenir un gros balèze, je vois pas l’intérêt… Alors que les quêtes, qui me semblent bien fades en tant que débutant, pourraient générer un véritable storytelling, elles ne sont que prétexte à faire grimper des paramètres… Tout cet effort graphique hyper immersif pour ça… Le contact avec les pnj est froid, les blazes hyper prévisibles, les « ennemis » n’ont pas de véritable raison de vouloir te latter et c’est réciproque… « Tiens, un troll… Bon, il ne fait que passer et ne s’intéresse pas à moi alors que je viens de buter deux de ses potes… Allez, dans le doute je le bute… ». Je crois que je vais préférer jouer à un jeu mal dessiné qui me raconte une histoire… D’ailleurs quand l’histoire est bonne, en bd par exemple, le dessin a toujours l’air bon même quand c’est pas le cas ! Regardez Walking dead… Certaines planches sont simplement odieuses de mocheté, mais ça n’a aucune importance parce que la narration est impeccable.

    J'aime

    1. Hein ? Quoi ? Tu joues à WoW ? Non mais là va me falloir quelques semaines pour accepter cette idée. Je suis complètement stupéfait !
      Et je me moque pas, hein, j’ai moi-même jamais joué à un jeu en ligne (manque de goût et de temps). Alors de te voir me passer devant dans l’exploration de territoires inconnus du jeu vidéo ça me fait tout chose 😀
      Alala, on croit connaître les gens, et puis pas du tout en fait 😀

      J'aime

  3. 1. C’est vrai que ça part assez souvent en couilles mais je pense qu’il y a quand même moyen de trouver des noms qui sont agréables à entendre
    2. Je trouve que Skyrim (par exemple) a bien réussi son coup, les nombres ne sont pas trop présents, ils sont là pour permettre au joueur de savoir si l’élément qu’il compte débloquer sera intéressant mais pas au point de sortir le tableur
    3, 4 et 5 assez d’accord globalement
    6. Une possibilité de gameplay intéressante (que j’avais vu dans une chronique de jeu indépendant présentée par Atomium) c’est que pour lancer un sort il faut le prononcer à haute voix, ça rejoint un peu ton idée de gameplay différent
    7. Je suis partiellement d’accord, ne pas savoir ou on se trouve est très frustrant mais je comprends l’autre point de vue. Une alternative serait d’avoir une « zone » marqueur au lieu d’un marqueur précis ? Par contre pour le journal de quête je ne suis pas du tout d’accord, il est tout à fait possible que le personnage IG prenne le temps de tenir une liste de ses activités (si j’avais plusieurs quêtes en cours je le ferrais très probablement). En fait je trouve ces deux derniers points assez utiles pour mieux se réimmerger dans le jeu après avoir fait une pause. À titre personnel il m’arrive de ne pas jouer à un jeu pendant plusieurs jours et le journal de quête m’aide beaucoup pour savoir ou je m’étais arrêté lors de ma dernière session.

    En fait il serait possible de proposer un petit questionnaire (ou un truc du genre) pour que le joueur choisisse la manière dont il aime joué. Il me semble que c’est à creuser (je pense par exemple à The Secret World qui propose deux versions des descriptions des sorts, une courte et une « compta »)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s