Mini-jeux

Jusqu’ici j’ai certes découvert et réalisé des choses merveilleuses, telles que faire disparaître mon personnage derrière un arbre ou le faire se heurter à un cochon sans qu’il le traverse, mais rien qui ne s’approche réellement d’un jeu. Le problème c’est qu’en concevant un RPG on a affaire a des mécaniques assez complexes, plus en tout cas qu’avec un casse briques ou un simili pacman. Pourtant il faut bien apprendre la base. Et pour apprendre il faut pratiquer.

Et comme j’ai pas trop envie de faire des petits jeux en parallèle, je me suis dit que j’allais faire de mes tests des possibilités de mini-jeux pour Extrêmement Chevaleresque. Sacrément rusé tout de même. GTA a ses mini-jeux, The Witcher a ses mini jeux, alors pourquoi pas moi, hein ?

Après on verra si c’est pas trop lamentable évidemment, mais bon, ça ne coûte rien d’essayer et c’est de toute façon très formateur de bidouiller.

Donc comme tout débutant j’ai étudié laborieusement des tutoriels de jeux basiques, mais les tutoriels ne sont pas toujours parfaitement efficaces ni aboutis, alors j’ai investi dans le livre de ma nouvelle idole :

001

 

en plus c’est en anglais mais très lisible, au passage ça m’a fait plaisir de voir que je suis facilement. Bon il y a plein d’illustrations aussi il faut dire.

Alors comment utiliser l’apprentissage du casse briques et des jeux rudimentaires pour en faire une ressource dans un jeu de rôle ?

Le casse-briques ça ressemble un peu à la pelote basque, donc j’ai un peu adapté le truc. En l’état actuel ça s’appellerait la « peloquille » et c’est un mélange de pelote basque et de quilles. Sauf que ça se joue à la tête avec un casque, vu qu’au début je savais pas comment utiliser un sprite spécial pour frapper la balle avec une main. Le principe du jeu c’est qu’il faut dégommer une ou plusieurs quilles avec une balle qui va vite et qui est dure à rattraper.

D’ailleurs il y a une version agrémentée d’une difficulté supplémentaire avec un cochon qui circule entre le joueur et les quilles. C’est un nouveau cochon, plus classique mais qui n’existe pour l’instant que de profil. C’est super dur de dessiner sérieusement  un cochon de face. Vous pouvez constater que le personnage peut se baisser pour recevoir la balle. Dans l’idéal il y aurait plein d’améliorations à faire, comme une balle qui donne la sensation de rebondir sur le sol et des effets éventuellement, pour l’instant c’est très rudimentaire (les graphismes sont aussi à peaufiner).

 

pelo

 

 

Autre jeu, encore plus basique, qui pourrait être utilisé dans une sorte de fête foraine : tirer sur des ballons. Avec des pierres (ma première arme). Là aussi il y a plein de possibilités pour améliorer le jeu et le rendre rigolo, là c’est la base. Mais ça marche, ce qui me remplit déjà de bonheur : le personnage lance une pierre, touche le ballon qui disparaît (s’il a bien visé évidemment), et quand il a détruit tous les ballons il peut recommencer ! Génial.

 

ballons

Pour finir, et comme les RPG sont des jeux violents voici une image violente d’un combat violent : Jojo lance une pierre sur un sale type (qui en lance aussi). Pour l’instant chacun ne peut tirer que dans un sens, ça n’est certes pas très fun.

S’il est touché le type meurt, par contre pour Jojo c’est plus délicat. J’ai un problème avec son masque de collision qui est situé au niveau des pieds (pour pas passer à travers les murs et les objets mais pouvoir être affiché devant eux des fois). Bref sa zone sensible aux coups se réduit aux pieds. C’est un peu la version moderne du talon d’Achille, il va falloir que je trouve une solution pour qu’il réagisse aux troncs d’arbres avec ses pieds mais aux cailloux lancés avec tout son corps.

 

baston

 

Publicités

2 réflexions sur “Mini-jeux

  1. Tu devrais lui créer une seconde box de collision pour que tout son corps réagissent au pierre. C’est une simple idée, je ne connais pas Game Maker je ne sais donc pas si plusieurs box de collisions peuvent être ajouté à une seule entité.

    J'aime

    1. Merci ! Je n’ai pas encore trouvé un moyen d’utiliser deux masques de collision pour un seul objet, mais je n’ai pas cherché très fort. En fait au début ce qui est bien c’est que si on bloque sur un truc on peut toujours progresser ailleurs, donc je n’insiste pas trop, je me garde les difficultés pour plus tard ou un moment où j’ai envie de batailler.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s